• Glossaire

Coeur d’îlot

Répartir, découper, regrouper

Si ce terme ne vous est pas familier, il est très largement utilisé dans les domaines de l’urbanisme et de l’architecture. Il désigne tout simplement une parcelle de terrain, qui rassemble un petit ensemble de maisons ou d’immeubles.

La notion d’îlot a aussi une origine patrimoniale : son découpage, historique, est lié à celui de la création des voies et de la répartition des propriétés. Dans le centre ancien de Rennes, il a peu évolué depuis ses origines.

Côté rue, on distingue en général chaque îlot par la largeur de la façade d’un même bâtiment, et du commerce situé en rez-de-chaussée. Côté cour, ces îlots peuvent cacher un, deux, voire trois immeubles — comme rue Saint-Georges. C’est justement cette partie cachée qu’on qualifie de « cœur d’îlot ».


Concession d’aménagement

Déléguer pour agir

L’Opération Rennes Centre ancien est une concession d’aménagement.

Une concession d’aménagement est un contrat entre une personne publique (ici, la Ville de Rennes) et un aménageur (en l’occurrence Territoires Publics). Avec ce transfert de maîtrise d’ouvrage, nous pouvons ainsi déployer toute une panoplie d’outils, incitatifs et coercitifs (DUP, RHI…), pour mener à bien notre projet : lutter contre l’habitat indigne ou insalubre, et préserver le patrimoine historique du centre ancien de Rennes.


OPAH-RU

Aider et soutenir les propriétaires privés

OPAH est l’acronyme d’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat. C’est une convention signée entre l’État, l’Anah et la collectivité contractante — ici, Rennes Métropole. Elle vise à favoriser le développement du territoire par la réhabilitation de l’habitat privé ancien, sur une durée limitée de 3 à 5 ans en moyenne. L’acronyme RU précise la particularité de l’OPAH déployée, ici le Renouvellement Urbain.

C’est notre outil incitatif phare, car il permet aux propriétaires et copropriétaires privés de bénéficier d’aides financières, techniques et administratives, de l’amont à la fin des travaux. Notre opération a bénéficié de deux OPAH-RU : la première entre 2011 et 2016, suivi d’une seconde qui s’achèvera en 2023.


Résorption de l’habitat insalubre / RHI

Lutter contre l’habitat insalubre

Cet acronyme cache l’un des dispositifs phares de notre opération.

Initiée dans les années 70 pour éradiquer les bidonvilles, cette procédure vise aujourd’hui à lutter contre l’habitat insalubre, grâce aux financements de l’État et des collectivités. L’objectif ? Créer des logements sociaux, en cœur de ville. L’opération Rennes Centre ancien a cependant une particularité : nous réhabilitons et rénovons les immeubles, alors que la RHI mène à la destruction des bâtiments pour construire de nouveaux logements.

À savoir : un habitat insalubre présente des désordres sanitaires importants pouvant porter atteinte à la santé et la sécurité de ses occupants.

>> Voir aussi notre vidéo sur la RHI


Sites patrimoniaux remarquables / PSMV

Préserver le patrimoine du centre ancien de Rennes

Les sites patrimoniaux remarquables sont la nouvelle dénomination du secteur sauvegardé. Dans le centre ancien de Rennes, c’est plus précisément le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur (le PSMV) qui fait office de plan local d’urbanisme (PLU).

En d’autres termes, c’est le document de référence pour l’aménagement, la construction, la rénovation des immeubles et des logements situés dans ce périmètre. Il vise à la fois à protéger et à pérenniser le patrimoine architectural du centre ancien de Rennes. Il détermine en particulier les éléments et les constructions protégées, les espaces constructibles et les dispositions particulières — comme les accès aux pompiers, à créer ou à conserver.

Notre opération couvre le PSMV (et au-delà) : ses diagnostics et son règlement sont nos outils de travail au quotidien.