Découvrir
Contexte et enjeux

Contexte et enjeux

Le Centre ancien est notre patrimoine à tous, Rennais de toujours ou de passage, locataires ou propriétaires, acteurs publics ou privés… Notre postulat de départ : préserver et sauvegarder l’habitat privé, c’est préserver notre patrimoine à tous et assurer la sécurité de ceux qui y vivent.

Dès 1970, la Ville de Rennes engage plusieurs opérations de réhabilitation successives sur les copropriétés privées du centre ancien. Elles ciblent des secteurs géographiques précis ou des types de travaux, tels que le ravalement de façade, la rénovation des cages d’escalier… En 1985, la Ville s’associe à l’État pour mettre en place un Secteur sauvegardé : il s’étend sur les deux tiers du périmètre du Centre ancien, soit environ 40 hectares, ville moyenâgeuse et ville classique comprises. L’objectif : protéger le patrimoine historique et remarquable du centre-ville.

Entre 2007 et 2010, le centre-ville de Rennes est confronté à une recrudescence de situations dangereuses, parfois dramatiques pour ses habitants. En effet, les situations de péril sur les immeubles se multiplient (effondrement partiel de structure de bâtiments, de cheminées, de planchers…), associées à la survenue d’incendie tel que celui de la rue d’Orléans, de l’îlot Visitation ou encore de l’îlot Saint-Michel. Entre temps, en 2009, le rapport Tattier tire la sonnette d’alarme : près de la moitié des 1 600 immeubles du centre ancien sont dégradés.

Deux phases de ce grand projet de requalification se sont depuis succédées :

1/ une première phase en 2011 et 2016 a permis la réhabilitation de 1 500 logements ;

2/ la seconde, inscrite sur la période 2016-2023, doit permettre la restauration de 1 000 logements.

2011-2016 : l'opération Rennes Centre ancien, phase 1

Les élus prennent aussitôt la mesure de la situation : en 2011, l’opération Rennes Centre ancien est initiée par la Ville de Rennes pour une période de 5 ans. Elle est confiée à Territoires Publics, qui mobilise une équipe dédiée pour répondre à ces enjeux. Soutenue financièrement par la Ville, la Métropole et l’État, ce grand projet s’appuie sur une concession d’aménagement et sur une OPAH-RU (Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat de Renouvellement Urbain), renouvelée en 2016 pour une durée de 7 ans.

L’opération Rennes Centre ancien fait aujourd’hui référence à l’échelle nationale.
En 2016, au terme de la 1ère phase de l’opération, 68 M€ de travaux avaient été réalisés pour 150 immeubles réhabilités, soit

1 500 logements.
Pour mener ces travaux, les copropriétés et les copropriétaires ont été accompagnés : 182 dossiers de subventions ont été déposés, permettant de mobiliser 25 M€ de financements de l’ANAH et de Rennes Métropole.
 
Cette 1ère phase d’opération a permis de répondre aux enjeux suivants :
 
 

2016-2023 : des ambitions renouvelées et de nouveaux sujets

En 2016, forte des résultats de cette première étape, l’opération Rennes Centre ancien entre dans un nouveau cycle de 7 ans. Pour 2023, de nouvelles ambitions ont été formulées et la confiance des partenaires renouvelée. Le défi ? 150 copropriétés et plus de 1 000 logements à restaurer mais également deux nouvelles missions :

– déployer des interventions en faveur de la redynamisation du commerce dans cette opération de requalification

– et mettre en œuvre une démarche de prévention pour éviter la dégradation des copropriétés.